Massif du Pays Terres de Lorraine

Objectif forestier (sur 3 ans) : 80 ha

Travaux forestiers réalisés

0 ha

Montant d'aide Sylv'ACCTES visée (sur 3 ans) : 50 000 €

Montant d'aide Sylv'ACCTES accordée

0 €

Nos actions sur le massif

Traitement en sylviculture à couvert continu et diversification des peuplements feuillus hétérogènes

Les forêts lorraines, dont la quasi totalité est feuillue, sont constituées principalement de chêne (sessile et pédonculé) ainsi que de hêtre. Regorgeant d’une forte diversité naturelle, en particulier sur les plateaux calcaires, ces forêts sont confrontées aujourd’hui à une multitude de sources de stress résultants du changement climatique. Cet itinéraire propose donc une sylviculture alternative aux modes de gestions majoritaires du territoire (futaies régulières et mélange futaie-taillis) en accompagnant l’irrégularisation progressive de ces peuplements tout en maintenant l’hétérogénéité structurale des futaies irrégulières préexistantes favorable au maintien d’un certain nombre de services écosystémiques (protection des sols, préservation des paysages, de la ressource en eau et de la biodiversité). Afin d’améliorer la résilience et la fonctionnalité de ces écosystèmes, Sylv’ACCTES s’attache également à diversifier ces peuplements en travaillant la régénération naturelle ou en ayant recours à des regarnis ponctuels.

Amélioration et diversification des peuplements post-tempête dans le cadre du changement climatique

En 1999, la tempête hivernale Lothar a touché l’Europe de l’Ouest causant d’importants dommages aux forêts de plusieurs pays, dont La France. Parmi elles, près de 33% des forêts lorraines, regroupées essentiellement dans la partie Nord – Nord/Est du territoire, ont été dévastées et présentes aujourd’hui de nombreux marqueurs de cette tempête. Majoritairement issus de la reconstitution naturelle post-tempête, ces peuplements présentent une composition variable et diversifiée. Par conséquent, cet itinéraire vise à maintenir le niveau élevé de diversité naturelle de ces peuplements, favorable à la résilience et la fonctionnalité de l’écosystème forestier, tout en travaillant au profit du chêne. Les gestionnaires engageant leur forêt dans cet itinéraire auront, une fois la phase d’amélioration terminée, la possibilité de rejoindre l’itinéraire 1 ou l’itinéraire 3 dans le cadre de la gestion sylvicole de leur peuplement.

Amélioration et diversification des peuplements à dominante de chêne

Présent à près de 42% sur le territoire lorrain, le Chêne possède une place importante dans les forêts lorraines, notamment dans certains peuplements où sa place est dominante. Fragilisés par des épisodes successifs de sécheresse et des contraintes hydriques grandissantes, les peuplements à dominante de Chêne deviennent de plus en plus sensibles aux aléas (sécheresse, incendie, ravageurs…). En vue d’améliorer la fonctionnalité de ces peuplements réguliers et leur capacité d’adaptation au changement climatique, notre action vise à favoriser le mélange d’essences au profit d’autres feuillus naturellement présents sur le territoire en travaillant progressivement la régénération naturelle ou en introduisant directement la diversité par l’intermédiaire de compléments de régénération. La conservation d’un certain nombre d’arbres à enjeux environnementaux ainsi que de surréserves veillera quant à elle au maintien de semenciers et d’une ambiance forestière, tous deux favorables au renouvellement de ces peuplements.

Les collectivités partenaires