Tournée dans la forêt d’Aumont-Aubrac

Dans le cadre de son expérimentation en Occitanie, une tournée de terrain en Aubrac a été organisée mercredi 27 juillet 2022 avec les forestiers privés locaux. Ces tournées sont  régulièrement organisées dans les différents massifs partenaires de Sylv’ACCTES. L’objectif est de préparer en amont les propositions de travaux forestiers qui feront l’objet d’une demande de financement. Lors de ces temps d’échanges, les aspects pratiques de mise en œuvre des travaux forestiers sont abordés. Les objectifs sylvicoles à long terme sont rappelés. Ainsi que les engagements liés au financement Sylv’ACCTES.

Cette tournée a réuni l’équipe forêt du PNR¹ arc Naturel Régional de l’Aubrac, les techniciens locaux du CNPF², l’ASLG³ de la Terre de Peyre, ses représentants et son gestionnaire. Une dizaine de forêts entre Margeride et plateau de l’Aubrac ont été visitées. Les pratiques de gestion financées par Sylv’ACCTES sur cette zone spécifique du PNR¹, ont ainsi été illustrées. A savoir :

  • L’irrégularisation des peuplements résineux. Elle vise à diversifier en essences et en âge des peuplements dominés par le pin sylvestre, le sapin ou l’épicéa.
  • Le sylvo-pastoralisme. Il permet de combiner objectifs sylvicoles et production de fourrage pour l’accueil de troupeaux (bovins sur ce massif).

Plus de 50 hectares de travaux sont ainsi préparés pour une mise en œuvre à partir de l’automne. Ces travaux s’ajoutent au 150 hectares déjà enregistrés sur les autres forêts partenaires de Sylv’ACCTES en Occitanie.

Le contexte forestier : public et sécheresse

L’accueil du public, avec la question du maintien des paysages, fait partie intégrante de ce massif. Avec en particulier, les randonneurs d’un des tronçons le plus fréquentés du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (Le Puy en Velay – Conques).

Le contexte de sécheresse est très marqué sur ce territoire. Les questions d’adaptation des forêts au changement climatique in situ, ont par conséquent été évoquées.  S’il est encore trop tôt pour évaluer les dégâts de cette situation climatique extrême, des mesures de maîtrise des risques ont déjà montré des réponses intéressantes. Parmi ces mesures : le maintien du couvert forestier pour préserver les sols et l’ambiance forestière ; la diversification des essences, des classes d’âge et de diamètre via l’accompagnement des dynamiques naturelles (germination des graines au sol et sélection/accompagnement d’arbres d’avenirs, martelage de conversion en irrégulier).

Des travaux de complément de régénération par plantation seront envisagés ponctuellement et sur des surfaces limitées, en privilégiant des essences de diversification feuillues.

¹Parc Naturel Régional

²Centre National de la Propriété Forestière

³Association Syndicale Libre

Nos derniers sujets d’actualité

Débourrement

L’impact du froid hivernal sur les forêts

Arbres et ciel en forêt

Sylv’ACCTES et l’intérêt général

Lorsqu’il s’agit d’intervenir en forêt, la notion d’intérêt général prend tout son sens. Comment Sylv’ACCTES la met en œuvre au quotidien..
Martelage sur une arbre

Qu’est-ce que le martelage ?

Le martelage est au cœur du savoir-faire du forestier. C’est un acte emblématique et déterminant de la gestion forestière.