Changement climatique : la solution Sylv’ACCTES citée en exemple

Changement climatique : la solution Sylv’ACCTES citée en exemple

Sylv’ACCTES a été invitée il y a quelques jours, à témoigner de ses actions, devant une centaine de participants, lors d’une matinée de présentation du projet européen, Life intégré Artisan. Ce projet coordonné par l’Office français de la Biodiversité a pour ambition de renforcer la résilience de la France face au changement climatique, notamment grâce à l’implémentation de solutions fondées sur la nature.

Comment le programme de Solutions d’Adaptation Fondées sur la Nature porté par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, peut être décliné de manière concrète et opérationnelle à l’échelle de nos territoires ? Réponse avec Sylv’ACCTES qui, à l’invitation de l’OFB, a choisi de parler de ce qui est mené depuis 2019, avec le territoire du Sud Isère (Communauté de communes de l’Oisans, de la Matheysine, du Beaumont et du Trièves).

Diversifier les essences

Depuis 2019, Sylv’ACCTES accompagne des actions forestières dans le Sud Isère.
Plus de 26 000 euros d’aides ont déjà été versées à 17 sylviculteurs.

Ce territoire de montagne situé en limite avec le département des Hautes-Alpes est sur une zone de transition climatique entre Alpes du sud et Alpes du nord. Les effets du changement climatique y sont très marqués.

Les épisodes de sécheresse se répètent ainsi dans cette forêt composée à majorité de résineux (sapins, épicéa et pin sylvestre), dans laquelle la régénération naturelle est faible et l’impact du gibier très importante. Bilan ? Des peuplements fragiles et une grande incertitude quant à la pérennité de la ressource forestière et de la filière forêt bois d’ici 20 ans.

Depuis un an et demi, les gestionnaires forestiers locaux peuvent compter sur l’accompagnement de Sylv’ACCTES pour adapter leur forêt au changement climatique en favorisant la diversification des essences et des modes de sylviculture.

Résultat ? 75 hectares de forêts déjà accompagnés (soit 17 sylviculteurs), 26 000 euros d’aides apportées (sur 72 000 euros investis dans des travaux) et des partenaires publics et privés qui ont rejoint l’association pour encourager cette gestion vertueuse dans cette partie-ci du territoire.

*D’ici à 2028, Life Artisan vise à construire treize réseaux régionaux dédiés à des solutions fondées sur la nature, et à mettre en place dix projets pilotes dans le pays.